Quand sortir de sa zone de confort ?

Quand sortir de sa zone de confort ?

« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein

Sortir de sa zone de confort, c’est rompre avec l’habitude d’être soi-même, avec toutes ses petites automatisations du quotidien que nous avons mis en place, petit à petit, sans nous en rendre compte et qui fait l’ensemble de nos rituels.

Nous nous empâtons dans un mode de fonctionnement qui règle et rigidifie tout autour de nous, une bonne pendule suisse au mécanisme régulier – notre vie et nos pensées, notre énergie et nos actions sont rythmées au son du balancier de la comtoise du salon… Métro, boulot, dodo… Vous connaissez ?

Ça pourrait paraître confortable… ou pas.

Entendons nous bien, la zone de confort c’est cet ensemble d’activités, d’habitudes ou de comportements qui vous sont familiers, qu’ils vous servent ou vous desservent, c’est ce dont vous avez l’habitude, que ce soit bon ou pas pour vous.
Vous vous sentez embourbé dans un quotidien qui se répète comme dans un jour sans fin, vous faites toujours les mêmes choses, aux mêmes endroits, avec les mêmes personnes, vous réagissez toujours de la même façon ?
Vous tournez en rond dans votre zone de confort…
Elle représente aussi l’ensemble de vos savoir-faire et de vos acquis, le problème survient lorsque la nécessité ou l’envie d’évoluer se présente.
Et « ça » – vous savez, ce monstre horrible et mystérieux dans le film – se présentera !

Dans votre vie professionnelle, si vous n’avez pas appris à sortir de votre zone de confort, à vous renouveler, à explorer des options différentes, changer vos approches habituelles, il est fort à parier que, un jour où l’autre, vous soyez confronter à l’arrivée de sang neuf et donc à une vision décalée des choses par rapport aux vôtres…
Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, car la situation pourrait être inversée, vous pourriez vous réveiller un jour en ayant perdu tout intérêt pour votre job, avec le consternant constat que vous ne savez rien faire d’autre, parce que vous n’avez jamais essayé de faire autre chose, ou simplement de faire les choses autrement…
Il s’agit là de redonner du sens à sa vie professionnelle.

Vous allez être bousculé par les changements qui se produiront dans votre environnement, ou par ceux qui seront incontournables à mettre en place.
Et comme vous n’avez pas appris à innover, à oser, à penser autrement, vous ne pouvez déployer l’ensemble de vos capacités, que vous ignorez avoir la plupart du temps vu qu’elles restent inexplorées…

Sortir de sa zone de confort c’est comme apprendre à conduire une voiture à boite manuelle quand vous n’avez jamais conduit que des boîtes automatiques : nouveau, inconfortable, parfois frustrant, douloureux quand on y est contraint, on a peur de ne pas y arriver, ça prend du temps et de l’énergie, on a peur du regard des autres et de notre propre échec.

Bref, sortir de sa zone de confort, c’est changer nos comportements, agrandir ses connaissances, mais aussi et avant tout modifier notre façon les choses.
C’est redonner du sens à sa vie professionnelle

N’attendez pas que la vie vous l’impose

Les changements sont inévitables, dans la vie personnelle comme dans la vie professionnelle. Et si on ne s’y prépare pas, si on garde des oeillères, on les prend en pleine face façon tsunami. Pourquoi attendre le burn-out pour mettre en place les changements nécessaires à notre évolution ?
De plus en plus de jeunes actifs, ne se reconnaissant dans aucun rôle unique et déçus par les entreprises, choisissent la voie du multi-professions, on les appelle les slashers, ils cumulent plusieurs fonctions qui peuvent ne rien avoir en commun, juste par goût, pour exploiter de multiples talents et ne dépendre d’aucun d’entre eux de façon majoritaire.
Ils cultivent l’art de sortir et de faire évoluer leur zone de confort en multipliant les expériences inédites, en faisant évoluer leurs compétences en fonction de leurs envies et de leurs potentiels.
Ils sont devenus maîtres dans l’art de s’adapter en abordant les choses avec audace et curiosité. Ils ont exploité leurs grains de folie, et leur coté « fun » amène une fraicheur et une créativité qui font bouger toutes les lignes de fonds.

Mais ce n’est pas que l’apanage des jeunes, ce sont souvent les peurs créées les croyances limitantes qui nous empêchent de tenter l’aventure d’un travail dans lequel on pourrait se réaliser, de monter les projets dont on parle sous les termes : « si je pouvais recommencer, voilà ce que je ferai aujourd’hui ».

Comment vous sentirez-vous lorsque vous jetterez un regard en arrière sur votre parcours, si vous n’avez pas ne serait-ce qu’oser essayer ?
Osez sortir de votre zone de confort, mais ne le faites pas n’importe comment !

Du sport cérébral

Qui n’a pas tenté de se (re)mettre au sport après une (très) longue période de saine abstinence, qui parfois remonte au lycée ?
Sortir de sa zone de confort c’est comme le sport, ce doit être fait progressivement, sinon, ça fait maaaaal !

Et c’est d’abord une histoire d’autorisation interne : soyez bienveillant envers vous même et les autres et faites des expériences nouvelles en mettant vos préjugés de côté en toute sincérité, autorisez-vous à aller vers ce qui vous est inconnu, juste des petites choses au début.

Il s’agit de commencer par instaurer des changements progressifs aux risques limités :
Changez votre façon de dire bonjour à vos collaborateurs, allez prendre un café avec ceux que vous ne connaissez pas, histoire de voir comment ils vivent votre entreprise commune, juste pour avoir un autre regard sur les choses qui vous entourent.
Osez demander son point de vue sur un sujet qui vous pose problème à quelqu’un qui a une façon de penser radicalement opposée à la votre, ou qui fait un métier très différent.
Comment aborderait-il le sujet ? S’il n’y connaît rien, comment ferait-il pour essayer de comprendre ? Quelles méthodes utiliserait-il pour y arriver ?

Vous verrez que rien que le fait d’oser, de dépasser vos appréhensions, va vous procurer une toute nouvelle perspective et augmenter votre estime de vous-même.

Et si vous ne trouvez pas d’alternative suite de cet article, nous pouvons discuter ensemble des pistes que vous pourriez aborder pour amorcer le changement et sortir en douceur de votre zone de confort.

Laisser un commentaire